Un soutien à des projets d’éducation, de formation, d’aide à l’entrée dans la vie professionnelle, de promotion d’artisanat, des projets de santé et de recherche. L’association n’appuie que des projets conçus par des Tibétains au Tibet.

L’enseignement :

Aujourd’hui, l’accès à l’éducation est difficile pour les Tibétains : les écoles sont trop chères, inexistantes parfois. Seul pourtant l’apprentissage de matières classiques ou professionnelles permettent aux jeunes d’ancrer et de construire leurs vies au Tibet. Des enfants l’ont compris, comme ceux qui dans leur village demandent à ce qu’on leur apprenne à construire des ponts ou à devenir médecin. L’enseignement représente pour les Tibétains l’espoir d’exister dans leur pays.

L’aide aux projets professionnels :

La création d’ateliers industriels ou artisanaux, l’ouverture de commerces, est source de démarches difficiles et onéreuses. Donner à un artisan ou à un garagiste les moyens logistiques ou financiers d’ouvrir un espace de travail leur permet d’assurer une implantation durable au Tibet.

Eviter l’exode

En conservant leur langue, leur culture, leur métier, les Tibétains du Tibet pourront éviter l’exode.

A Lhassa comme dans les villages, des hommes et des femmes ont conscience d’un enjeu capital : il s’agit pour eux de vivre au Tibet, de rester sur leurs terres, pour conserver leur culture traditionnelle, en l’adoptant aux exigences du monde moderne. Beaucoup choisissent aujourd’hui d’offrir les meilleures chances possibles à leurs enfants et de rester Tibétain au Tibet, malgré les difficultés d’accès à l’éducation.

Ce sont ces Tibétains que l’association se propose d’aider. Une aide qui peut être logistique et/ou financière.

Quelques photos du concert :